Jeunes d'avenir 14 ieme ...

Parce que nous voulions poursuivre la Ségosphère, nous avons créé un lieu national, présent partout, tout le temps et pour les jeunes qui ont mille désirs d’avenir ! Inscris-toi pour le lancement !

11 septembre 2009

Que M. Hortefeux s’applique à lui-même la jurisprudence qu’il a lui-même créé !

les Jeunes d’Avenir tiennent à faire part de leur consternation suite aux propos racistes du ministre de l’Intérieur, Brice HORTEFEUX.

La parole des responsables publiques, de surcroît membres du gouvernement, doit être irréprochable en toutes occasions. Or Brice HORTEFEUX s’est déjà distingué à de nombreuses reprises par le passé avec des propos antirépublicains.

Que M. Hortefeux s’applique à lui-même ce qu’il demande aux Préfets !

La décence, la morale et le respect des millions d’hommes et de femmes insultés, qui aiment cette République, qui en sont les enfants et qui ont des origines diverses plaident pour une démission immédiate de Brice HORTEFEUX. Nous attendons de Nicolas SARKOZY qu’il assume ses responsabilités. La récidive de M. Hortefeux sera-t-elle enfin sanctionnée ?

C'est avec fierté que nous réaffirmons notre soutien en cette France métissée, au respect des différences, piliers de la démarche de Ségolène Royal.

Jeunes d’Avenir.

Posté par jeunes_davenir à 18:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 septembre 2009

Fête de la fraternité deuxième édition

n89920599300_9864

Désirs d'avenir a le plaisir de vous inviter à la fête de la fraternité le 19 septembre prochain.

Cette année, elle aura lieu au domaine de Grammont à Montpellier.

Au programme :

- 11h-11h30 : Accueil

- à partir de 11h30 : Stands des associations, comités, musique et artistes divers.

- de 12h à 13h30 : atelier des animateurs de blogs soutien de Ségolène

- de 13h 30 à 17h30 : Débats sur l'Education et la Fraternité

- 17h30 : Intervention de Ségolène Royal

- 18h30 : Concert

Venez nombreux avec vos drapeaux de région, vos badges et bien sur votre enthousiasme!

Cette fête est gratuite est accessible à tous.

Plusieurs adhérents de Désirs d'avenir ont mis en place des cars afin de faire le voyage pour un prix abordable. Vous pouvez consulter la liste des cars ici.

A bientôt!

Posté par jeunes_davenir à 19:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

26 août 2009

Les Jeunes d'avenir aux Ateliers d'été de l'Espoir à gauche

Une quinzaine de représentants locaux de Jeunes d'avenir ainsi que des militants     étaient présents lors des premiers ateliers d'été du "courant" Espoir à gauche à Marseille le week-end dernier.    

Les régions Ile-de-France, Bourgogne, Bretagne, PACA, Rhônes-Alpes étaient représentées.  

L'occasion pour les Jeunes d'avenir de se retrouver mais aussi d'entamer de nouveaux dialogues avec d'autres mouvements de jeunesse. C'est ainsi que Florian BOHEME, (Secrétaire Général des Jeunes d'avenir), Grégory GOBRON et Alice SEBBAG (représentants de l'Essonne) se sont entretenus avec Franck FAVEUR, président des Jeunes Démocrates.

Suite au discours de Marielle de SARNEZ aux militants socialistes présents, nous avons pu échanger avec Franck FAVEUR sur nos mouvements respectifs. 

Cet échange spontané et très cordial a permis d'élaborer les bases d'un futur dialogue possible entre les différents mouvements de jeunesse de gauche et progressistes.

Pour rappel, à l'initiative des "Jeunes Européens", la quasi-totalité des mouvements politiques de jeunesse avaient lancé un appel au vote des jeunes lors des dernières élections européennes. 

Ce projet pourrait être repris lors des prochaines échéances régionales afin d'inciter toujours et encore les jeunes à se mobiliser pour la démocratie.  

Une rencontre entre une délégation de Jeunes d'Avenir et des Jeunes démocrates devraient se dérouler en septembre 2009 avec pour thème l'éducation, l'entrée dans la vie active des jeunes...    

Posté par jeunes_davenir à 13:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

20 mai 2009

L'europe ne se fera pas sans toi

Jeunes d'Avenir - Paris vous invite à un concert citoyen !

Le 7 juin prochain auront lieu les élections européennes, moment primordiale pour l’Union Européenne. Les prévisions annoncent déjà un fort taux d'abstention (pour rappel 55% en 2004) et plus particulièrement chez les jeunes.

C'est dans ce contexte que Jeunes d'Avenir souhaite mobiliser fortement la jeunesse pour ce scrutin, en les invitant à l'événement: «L'Europe ne se fera pas sans toi !»

Organisé le 29 mai prochain à Ivry-sur-Seine, sous forme d'un concert citoyen, ce rendez-vous proposera à tous d'aller à la rencontre des cultures européennes. C'est ainsi que de jeunes artistes franciliens et européens partageront ce moment en présence de représentants du Parti Socialiste français, d’autres partis politiques européens et de personnalités engagés dans des mouvements associatifs.

Programme (sous réserve) :

19H00 - 19H30 :
Stéphanie Manus
www.myspace.com/stephaniemanus

19H45 - 20H15:
Stuff Session
http://www.myspace.com/stuffsession/

20h30 - 21h00:
Character Soul
http://charactersoul.skyrock.com/

21H00 – 21h15:
Intervention de Monique Saliou, candidate aux élections européennes http://www.changerleurope.fr/monique-saliou/

21H15 – 22H00
Roots Factrory
http://www.myspace.com/rootsfactory/


Quand ?
Le vendredi 29 mai 2009 à partir de 19h00

Où ?
Quai des Voix
107, rue Molière
Ivry-sur-Seine

Comment y aller ?
RER C Arrêt Ivry-sur-Seine, sortie Ivry Port.
Bus 325 Au départ de Bibliothèque Nationale de France.
Arrêt Jules Vanzuppe (2 min à pied).
Métro 7 Arrêt Pierre et Marie Curie / Mairie d’Ivry.
Voiture Périphérique sortie Quai d’Ivry.
Batobus Avec un Ticket Métro Bus, 2 min à pied.

Combien ?
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Plus d'infos ?
contact@jeunesdavenir.org

Posté par jeunes_davenir à 07:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 avril 2009

Réaction des Jeunes d'Avenir sur le plan présidentiel emploi des jeunes‏

Appelé « plan d’urgence » ce programme porte bien son nom. En effet plus de six mois après le début de la crise financière rien n’avait été fait pour la population la plus touchée : les jeunes. C’est donc dans l’urgence que N. Sarkozy tente de donner le change.

«C'est un cercle vicieux. On leur demande de l'expérience pour pouvoir travailler, mais il faut avoir travaillé pour avoir de l’expérience […] Il y a deux choses qui marchent et en quoi je crois, c'est la formation en alternance et l'apprentissage. 70% des jeunes qui suivent ces cursus trouvent un emploi.»

Si le constat fait par le président est juste, sa prise de conscience a été trop tardive… ainsi les jeunes passent après les amis du pouvoir et les banques. Ségolène Royal a, elle, déjà pris le problème à bras le corps depuis longtemps avec les emplois tremplins , comme d’autres régions d’ailleurs.

 

« Le chef de l'Etat a donc choisi de faire "le pari de l'apprentissage" en accordant des avantages financiers aux entreprises pour qu'elles recrutent davantage d'apprentis ou de jeunes en contrats de professionnalisation, dont le nombre a chuté ces derniers mois. »

Ce point est intéressant car il met en lumière l’incohérence du gouvernement. En effet si on s’intéresse aux causes de cette chute on se rend compte qu’elle est due à une politique hostile au contrat de professionnalisation. En effet, par l'article 53 du Projet de Loi de Finances de 2008, le gouvernement a supprimé l'exonération attachée aux cotisations du contrat, rendant ce dernier moins intéressant pour les entreprises. Ce n’est donc pas tant la crise financière qui est à mettre en cause mais la volonté incohérente du président et de son gouvernement.

 

Mais le plus grave étant que la réponse apportée par le Président ne résout en rien le problème des jeunes diplômés. En effet qu’en est-il pour les milliers de jeunes qui ont déjà obtenu leur diplôme et qui ne peuvent donc plus faire de l’alternance? Nicolas Sarkozy esquive.

 

De plus, si la volonté est de promouvoir la professionnalisation,  pourquoi ne pas augmenter le nombre de filières en alternance ? Notamment dans le supérieur pour faire face au chômage des jeunes diplômes. Monsieur Sarkozy a t-il conscience, par exemple, que pour six cent demandes, une licence professionnelle en gestion des ressources humaines n’offre que vingt places ?

 

Il est donc nécessaire que le pouvoir en place reprenne rapidement conscience de la réalité pour agir juste. En effet une autre mesure du plan correspond à la rémunération des stagiaires à partir de deux mois de stage, contre trois aujourd'hui. Mais pourquoi Nicolas Sarkozy, décrit par la presse française comme téméraire,  se contente t-il de deux mois ? Ce n’est pas cohérent : travailler plus ne permettrait donc pas de gagner plus ? Pourquoi attendre deux mois ? Peut être pour faire plaisir à son ex camarade de classe Mme Parisot, présidente du Medef…

 

Autre mesure du plan : le recours aux contrats aidés, longtemps honnis par la droite. Là aussi quelle perte de temps ! Encore une preuve de l’incohérence d’un président trop dogmatique.

 

Enfin N. Sarkozy a déclaré lors de son discours : «L'argent public, je veux qu'il finance l'emploi, pas le chômage. Je suis venu vous dire que vous aurez une formation et un emploi, pas que vous allez survivre avec une allocation sociale pour rester chez vous»

Le président du pouvoir d’achat semble omettre qu’aucune protection financière n’est prévue pour les jeunes de moins de 25 ans qui n’ont pas d’emploi… laissant des milliers de jeunes dans une misère intolérable.

 

Une fois de plus, Monsieur Sarkozy a donc annoncé de manière tonitruante un plan qui arrive bien tard, sans ambition, ce qui semble désormais être la marque de fabrique du Sarkozysme : beaucoup de discours et d’incohérences mais peu d’actes. Nicolas Sarkozy n’a pas su anticiper ni même réagir assez vite au problème.

Posté par jeunes_davenir à 21:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 avril 2009

Ségolène Royal: " L'épanouissement de la jeunesse est le socle de la société pour l'avenir"

Que fait la sarkozie pour la jeunesse? Quel projet de société, quelles aides, quels investissements pour l'avenir de le société humaine par le biais de l'épanouissement de la jeunesse? A part la gratuité des musées pour les 18-25 ans, qui est une très bonne chose bien que marginale, quel projet? Aucun projet, aucune vision pour l'avenir. Pour la droite libérale il y aura les riches qui s'en sortiront, puisqu'elle envisage de faire payer chèrement l'éducation, et les jeunes qui auront un réseau. Mais les autres? Les millions d'autres qui sont la force vive d'une société. Ces jeunes moins favorisés mais qui pourtant débordent d'énergie. Ces jeunes qui aspirent à une société apaisée qui leur fera toute leur place. La jeunesse est encore une fracture entre une vision de droite libérale sarkozyste avec une vision socialiste. Dans les régions, les collectivités locales, les socialistes arbitrent en faveur de la jeunesse au détriment d'autres dépenses. C'est un choix essentiel puisqu'il conditionne l'avenir de notre société. Voici l'exemple de mesures pour la jeunesse pris à l'occasion de l'application d'une mesure emblématique de la région Poitou-Charentes qui paye le permis de conduire aux jeunes d'origine sociale modeste et qui réussissent leurs diplômes:

http://www.dailymotion.com/video/x8u7k6_permis-de-conduire_news

Source : http://www.lepost.fr/article/2009/04/15/1497348_segolene-royal-l-epanouissement-de-la-jeunesse-est-le-socle-de-la-societe-pour-l-avenir.html

Posté par jeunes_davenir à 21:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

05 avril 2009

Débat!

Imaginons l'avenir autrement.

Imaginons l'avenir ensemble.

Jeunes d'avenir vous donne la parole!

Selon vous:

Comment les jeunes peuvent-ils se faire écouter pour proposer leurs idées?

Comment faire pour que les jeunes fassent entendre leur voix auprès des élus?

Nous attendons toutes vos réponses en commentaires!   

Posté par jeunes_davenir à 17:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

29 mars 2009

Rejoignez nous!

Posté par jeunes_davenir à 21:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 mars 2009

Agenda des Jeunes d'avenir.

27, 28 et 29 mars - Ségolène Royal invitée spéciale de Dailymotion
28 mars - Assemblée générale de Désirs d'avenir - Paris
4 avril - Déplacement de Ségolène Royal - Sénégal
7 juin - Vote pour les élections européennes - France
13 septembre - Meeting-concert de Ségolène Royal - Montpellier
 

Posté par jeunes_davenir à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

On n'a pas le droit d'étrangler Heuliez

Ségolène Royal auprès des salariés et de la direction d’Heuliez : « Votre entreprise de production de véhicules électriques est stratégique pour la France. Je ne tolèrerai pas que l’Etat vous laisse tomber ! »

Ségolène Royal s’est rendue lundi 23 mars à Cerizay dans les Deux-Sèvres auprès des salariés de l’entreprise Heuliez, menacée de dépôt de bilan. 1000 salariés sont directement concernés et 1000 autres indirectement car travaillant pour des sous-traitants d’Heuliez. La gravité et la dignité de cette rencontre étaient impressionnantes.

Heuliez est à la fois constructeur et équipementier automobile. Après avoir été longtemps dépendant des grands groupes automobiles comme PSA, cette entreprise s’est engagée dans la diversification de son activité en se lançant, sous l’impulsion de la Région Poitou-Charentes, dans la production de véhicules électriques qui doit débuter en novembre 2009.

Pour y parvenir, une période de transition délicate doit être franchie. D’où la sollicitation, dès février dernier, du Fonds Stratégique d’Investissement créé par l’Etat pour sauver la filière automobile. Ce fonds, doté de 400 millions d’euros, était sollicité à hauteur de 10 millions d’euros, soit très peu au regard de l’intérêt stratégique national d’Heuliez. La France a en effet tout intérêt à soutenir et encourager les entreprises qui maîtrisent les technologies d’avenir car propres, et le véhicule électrique (à bas coût qui plus est) en est une.

Pour des raisons obscures – dont on ne voudrait pas penser qu’elles soient le fait de pressions de concurrents ou de lobbies anti-véhicules électriques… –, le Fonds Stratégique d’Investissement a fini par donner au bout d’un mois et demi (belle exemple de réactivité !) une réponse négative. Le temps perdu a découragé les investisseurs privés qui étaient prêts à s’engager.

Conséquence : cette entreprise stratégique aurait pu voir son avenir assuré avec un investissement de 10 millions d’euros du contribuable. Le besoin est désormais d’une trentaine de millions, ce qui est d’ailleurs encore tout à fait acceptable pour un fonds doté de 400 millions.

La Région s’engage de manière importante. La balle est maintenant dans le camp de l’Etat. L’intérêt national est de sa responsabilité. Aux Etats-Unis, Barack Obama vient d’annoncer qu’il injectait 2,5 milliards de dollars dans le développement du véhicule électrique. Les Chinois sont également dans la course. La France laissera-t-elle tomber son entreprise la plus en pointe dans cette filière d’avenir ? Ségolène Royal l’a dit devant les salariés et la direction d’Heuliez, unis pour sauver leur entreprise : elle ne le tolèrera pas.

Posté par jeunes_davenir à 18:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :